Les débuts de l'école à Fresnay

Histoire Fresnay-en-Retz 20ième siècle

L'instruction primaire et gratuite devint obligatoire par la loi du 5 décembre 1793, mais dans les campagnes, l'importance est peu reconnue.

C'est la loi de 1840 qui oblige les communes de plus de 500 habitants à ouvrir une école de garçons, à nommer un instituteur et à fournir un local.

C'est donc à partir de cette date que le Conseil Municipal de la commune de FRESNAY s'interroge pour trouver un local correspondant à la demande. Finalement, le Conseil va louer une maison pour y installer l'école. Celle-ci est située au milieu du bourg, dans une partie des bâtiments actuels. Cette maison comprend deux pièces, dont l'une sert de cuisine et de chambre pour l'instituteur et en même temps de classe pour les filles, l'autre pièce étant la classe des garçons.

Le 20 octobre 1843 arrive le 1er instituteur : Mr CHOTARD.

Le 10 mai 1844, le Conseil vote la somme de 214.50F pour les travaux d'entretien et de fournitures. Il fixe les rétributions scolaires mensuelles de chaque élève à 1F pour la lecture, 2F pour la lecture et savoir signer, 2.50F pour lire, écrire, calculer et quelques notions de grammaire et de géographie. Le traitement de l'instituteur est de 435F.

Mais devant les difficultés matérielles, Mr CHOTARD démissionne en 1850. Il est remplacé par Mr DELESTRE qui restera jusqu'en 1857. En 1852, le traitement de l'instituteur est porté à 455.50€, comprenant le travail de secrétaire de Mairie.

Le 1er mai 1857, Mr MACE est nommé en remplacement et prend la classe des garçons ainsi que le secrétariat de la Mairie. Sa mère, Mad MACE, prend l'instruction des filles.

Mais l'année 1863 fut propice en évènements : Mr MACE et sa mère quittent FRESNAY, fait peu surprenant vu l'état déplorable des locaux proposés. La municipalité, en accord avec le propriétaire, par un bail de 8 ans, l'oblige à effectuer des travaux d'amélioration qui consistent en la construction de 2 chambres au rez de chaussée pour le logement de l'instituteur, un préau pour le stockage du bois et les récréations. Le jardin sera transformé en cour. L'ancien local est laissé aux deux classes.

Après la loi de septembre 1880 rendant l'école gratuite, laïque et obligatoire, la fréquentation augmente (25 garçons et 15 filles). Vers la fin de 1863, une autre classe est mise à disposition pour les filles dans le presbytère actuel mais dans un état semblable, ce qui n'est pas sans poser des problèmes matériels à la directrice, Mlle GUILBAUD, qui en assura la direction jusqu'en 1915.

Pour les garçons, le Conseil envisage la construction d'une autre école à la place d'une ancienne maison, comprenant deux classes, une cour et un préau, qui fut ouverte en 1886 et que beaucoup de garçons de FRESNAY ont fréquenté et connu dans son état premier jusque vers 1982 (!)