La Vicomté de Loyaux

Bourg de Fresnay-en-Retz - Début du XXème siècle

Dans la paroisse de Fresnay, se trouvait le petit fief de Loyaux, donnant son nom à une modeste Chatellenie Ducale, formée de pièces isolées sur Ste Pazanne, Port St Père et Fresnay.

En 1367, Le duc de Bretagne Jean IV donna les terres et la Seigneurie au Chevalier Anglais Gaultier Huet en récompense de services rendus. Le domaine s'agrandit en 1424, par le don du Duc Jean V à son frère Richard des terres et Seigneuries de St Père en Retz et St Lumine de Coutais et plus tard sur Couëron et le Pellerin. La Duchesse Anne unit ensuite toutes ces terres et Seigneuries et érigea le tout en Vicomté, du nom de Loyaux. 

Après plusieurs mariages et héritages, en 1518, Jean de Mondragon, capitaine à la ville de Nantes, prenait la tête de la Vicomté de Loyaux. Quelques années plus tard, le Domaine Royal entre en possession de Loyaux, dont la juridiction fut annexée au présidial de Nantes en 1554. Quant au domaine de Loyaux, il fut définitivement réunit au Duché de Retz en 1626 au Duc Henri de Gondi.

Il ne reste plus rien de cette forteresse, juste une simple métairie nommée Loyau, rappelle dans la paroisse de Fresnay, la Vicomté crée par la bonne Duchesse Anne.